Pourquoi des espaces sont confortables ?

Ces textes ont été écrits pour éclaircir de cette question.

Ces textes parlent de géométrie, de proportions, de la manière dont on conçoit les espaces à l'image de son corps et de sa pensée.

Ces textes cernent une cause. L'architecte invente des solutions partielles à travers ses projets. C'est parce qu'elles sont partielles qu'il est voué au recommencement.

Le recommencement, c'est ce qui fait le style d'un architecte. On choisit un architecte pour son style plutôt que pour son expérience.

Est-ce que l'architecture est poétique ? La métaphore et la métonymie sont des structures poétiques.

La métonymie concerne la composition des espaces.

Est-ce que les pièces de ma maison sont à la bonne place ? Est-ce que la séquence spatiale de ce bâtiment a du sens ? Positionner tel espace à côté de tel espace, c'est une structure métonymique.

"Je ne sais pas ce que ce bâtiment signifie, mais il a du sens."

Il s'agit de concevoir des bâtiments qui ont du sens avant tout. La signification vient après que le bâtiment soit construit.

La métaphore, c'est la signification après la construction de l’œuvre.

Que doit signifier un bâtiment ?

Le public s'attend à ce que ce soit sa fonction. Mais il y a plus.

Toute signification repose sur un sens. Il est impossible de créer une signification sans une organisation structurée.

Pour créer une métaphore, tous les mots doivent être à la bonne place dans un phrase. Déplacer les mots et la métaphore disparaît.

Que se passe-t-il dans un bâtiment si les espaces ne sont pas à la bonne place ?

Il est illisible. C'est l'indifférence, c'est l'oubli.

L'architecte projette ses idées pour générer la forme de son bâtiment.

Est-ce que les idées doivent générer l'architecture ou la perception ?

Est-ce qu'un musicien excelle en tentant d'appliquer une intention ou en s'entendant jouer de son instrument ?

Ces textes exposent l'idée que l'architecture poétique et intemporelle repose sur l'assemblage et la variation d'une géométrie simple, à l'image des proportions du corps.

L'architecture repose sur la bonne forme, celle qui est recherchée dans le corps de l'autre qui nous étreint.