Loft 409 – aménager un espace résidentiel dans une structure de béton


Vue vers l’entrée. Plancher de contreplaqué sablé et verni. Nouvelle plateforme pour coin bureau ou chambre avec rangement en-dessous. Crédit photo © Marc Cramer


Projet minimaliste    

Le projet consistait à réaménager l’espace existant d’un loft résidentiel de 80 m² dans un bâtiment de béton.

Le plancher existant de contreplaqué peint de couleur gris a été sablé et vernis pour retrouver l’apparence naturelle du bois.

Un banc récupéré du Palais de justice de Montréal en coque de fibre de verre blanc a été repeint de couleur noire lustré. Les pattes en aluminium coulé ont été décapées pour retrouver le fini naturel.

Le banc est adossé au mur de brique qui a été peint de couleur blanche à l’exception d’une planche de bois encastrée et des poutres de béton in situ.

Vue vers l’espace central avec fenêtre au loin et la salle de bain sur le côté. Crédit photo © Marc Cramer

Un plancher surélevé de 4 marches a été créé à l’entrée pour créer une petite pièce et fournir un rangement supplémentaire en-dessous.

La cloison peinte de couleur vert foncé a été construite jusqu’au plafond de béton pour dissimuler la porte d’entrée.

Cette cloison crée une coupure avec l’extérieur du loft et offre plus de quiétude.

Photographie de Robert Burley “Tire Tracks in the Country Meadow” Franklin Park, 1994 accrochée au mur au-dessus du canapé Cassina. Crédit phoro © Marc Cramer

Un canapé MET de Cassina, une chauffeuse de Poul Kjærholm et une table de Noguchi créent un point central qui définit le salon. Le miroir convexe reflète l’entrée pour créer un sentiment de sécurité. Un projecteur PAR 90 déposé sur le plancher derrière le canapé éclaire la photographie de Robert Burley accrochée au mur.

Vue du salon avec table Noguchi et chaise PK22 de Poul Kjærholm. Des projecteurs d’éclairage PAR 36 au plafond créent des points lumineux sur le plancher. Crédit photo © Marc Cramer

Des immenses portes de bois ont été récupérées dans l’immeuble et réutilisées pour refermer la première baie entre les colonnes de béton et le mur de fenêtres.

Le soir, les quatre portes peuvent se refermer pour isoler l’espace de la chambre.

Mobilier de salle de bain et carrelage blanc. Crédit photo © Marc Cramer

Des éléments rouges ont été ajoutés dans l’espace pour créer un équilibre avec le blanc, le bois et le béton.

Un meuble fabriqué de panneaux MDF vernis comporte une plaque d’acier inoxydable comme comptoir avec un évier sphérique encastré. La hauteur du robinet offre un dégagement généreux pour les mains.

"Paul Laurendeau est un puriste, dit-on dans le milieu, pour qui, géométrie et symétrie sont des incontournables, des synonymes de rigueur et d’espace organisé avec logique, compris par ceux à qui il est destiné. Cette façon de travailler l’espace et ce désir de perfection dans l’équilibre se retrouvent dans L409, le loft qu’il a aménagé. L’espace est net, chaque objet est disposé avec une cohérence et un rythme étudiés." Hélène Pâquet, magazine intérieurs 28, février-mars 2004, p. 49

Crédit projet

Architecte : Paul Laurendeau

Client : Centre Start Montréal Inc.

Entrepreneur : Yergeau Cart Construction

Surface : 80 m2

Complété : 2002