Projet d'habitation Les Premières-Lettres

Pourquoi les Premières-Lettres ? C'est le nom de l'école qui occupait le site. Elle a été détruite en 2016.

Ce projet est une proposition pour remplacer ce bâtiment désuet et disparu situé au 5155 avenue de Gaspé.

Ce site, situé dans l'arrondissement Plateau-Mont-Royal, fait partie d'un des 50 lots identifiés comme ayant un potentiel de développement pour densifier les quartiers centraux de Montréal.

Vue de la façade avant, avenue de Gaspé vers le sud

Stratégie de densité

La densité se calcule en prenant la surface totale d’un bâtiment hors sol divisé par la surface du lot sur lequel il est implanté.

Une densité de 3.0 signifie qu’un bâtiment a une surface totale hors sol (i.e. l'addition de la surface de tous les étages à l'exception du sous-sol) de 3 fois la surface du lot.

Par exemple, un bâtiment de 3000 m² sur un lot de 1000 m² a une densité de 3; un bâtiment de 2000 m² sur un lot de 1000 m² a une densité de 2.

Pour densifier le site, l'école doit être démolie et remplacée par un nouveau bâtiment plus haut et disposé autrement.

Contrairement aux autres projets de densification sur le Plateau dont le nombre d'étage est de 6, ce projet doit avoir 8 étages pour obtenir la même densité.

Pourquoi ?

Parce que le site est enclavé sur 3 côtés. Il est impossible d'avoir des fenêtres sur les lignes de lot. Cette situation oblige d'avoir des façades en retrait ou de créer des cours intérieures pour avoir des fenêtres.

A contrario, plus un bâtiment est haut, plus les étages inférieurs sont dans l'ombre, ce qui s'oppose à raison première d'augmenter la hauteur.

S'il n'y a que 6 étages, la densité sera inférieure à 3 parce que le bâtiment ne peut pas occuper plus d'espace au sol sans compromettre l'ensoleillement des logements.

Il faut 7 étages pour avoir une densité supérieure à 3 et 8 étages pour avoir plus de 100 logements.

Comment peut-on alors optimiser densité et ensoleillement ?

Créer 2 bâtiments distincts, en recul des lignes de lots et avec une cour centrale.

Cette disposition permet d'avoir un maximum de fenêtres sur les façades latérales et une distance suffisante entre logements qui se font face sur la cour.

Vue de la cour intérieure

Typologie

Le plan est basé sur la forme du T et du X qui sont accolés l'un à l'autre.

La forme du T et du X crée des vides et permet aux logements d'avoir des fenêtres sur des façades avec une orientation différente.

Il y a 7 logements par étage dans chacun des deux bâtiments. Les logements sont disposés autour d'un espace commun central de circulation avec 2 escaliers d'issue et 1 ascenseur.

Les formes en T et en X sont joints bout à bout pour former un seul bâtiment.

Il y a deux noyaux indépendants de circulation par étage.

Cette disposition est considérée moins efficace en Amérique, mais elle est très utilisée en Europe parce qu'elle permet d'avoir plusieurs façades avec des fenêtres qui ont des orientations différentes.

Avoir des fenêtres sur des façades avec des orientations différentes permet une ventilation naturelle et une luminosité changeante durant la journée : le soleil le matin, le soleil le midi et le soleil en après-midi.

Des balcons sont ajoutés sur les façades qui donnent sur la cour centrale pour rendre l'espace plus vivant et offrir aux logements en hauteur un accès extérieur de plein pied.

La forme allongée en plan permet aux bâtiments d’occuper la profondeur du site avec une marge arrière de 3 mètres pour offrir aux logements du fond des fenêtres sur 3 côtés.

Dans certains logements, les espaces de vie sont orientés vers la cour intérieure centrale.

Salon, salle à manger et cuisine se succèdent en enfilade sans cloisons séparatrices. Des balcons de bois massif procurent un espace extérieur adjacent aux espaces de vie sur la cour arbrée.

Au centre, un îlot de végétation amène de la fraîcheur, crée de l’intimité et filtre les vues entre voisins.

Vue de la façade avant, avenue de Gaspé vers le nord

Mais il y a plus. Il faut créer de belles façades!

À quoi bon avoir des marges de recul pour des fenêtres si les fenêtres ne sont pas élégantes, si la proportion des ouvertures ne reflète pas la proportion du corps.

Pour séduire, il faut attirer!

Les fenêtres, comme les portes, doivent être dimensionnées selon la proportion verticale du corps. C'est ce qui était fait il y a 100 ans.

 

Le rythme entre vide et plein se succède, entre fenêtre et mur opaque.

Les largeurs varient pour donner une apparence moins monumentale. Il s'agit d'un bâtiment résidentiel qui ne doit pas s'affirmer avec autant d'aplomb qu'un bâtiment public.

Au niveau du plan, la forme du T et du X créent une façade massive sur rue et un volume à demi clos qui forme une cour entre les deux bâtiments.


Données techniques

Surface du lot : 3 462 m²

Implantation du bâtiment : 1 572 m²

Taux d’implantation : 45 %

Nombre d’étages : 8

Hauteur de bâtiment : 28 m

Surface totale du bâtiment : 12 394 m²

Densité : 3.58

Nombre de logements : 104