Paul Laurendeau

Attendez-vous à un architecte passionné et créatif qui explore beaucoup de possibilités pour obtenir des espaces inspirants, en prêtant une attention aux proportions, aux matériaux, aux couleurs et à la lumière.

Je travaille personnellement sur tous mes projets avec quelques employés et consultants, ce qui me permet de consacrer le temps nécessaire pour produire des plans et devis d'une excellente qualité et de développer une architecture originale et bien composée.

Gradué de l’école d’architecture de l'Université McGill de Montréal en 1991, je pratique l'architecture depuis plus de 25 ans. J'ai effectué un stage professionnel d'un an à Londres et de trois ans à Paris chez des architectes reconnus dont Franck Hammoutène, Francis Soler et Arcora. Mes expériences européennes m'ont appris qu'il était possible d'avoir des objectifs très élevés et de les réaliser.

De retour à Montréal, j'ai établi mon atelier en 1995 afin de produire mes projets. Devenu membre de l'Ordre des architectes du Québec la même année, en 2011, j’ai fondé Atelier Paul Laurendeau.

Mes projets les plus importants sont des concours que j'ai remportés pour concevoir des théâtres. J’ai acquis une expertise pointue pour ce type de bâtiment en travaillant en étroite collaboration avec des consultants en théâtre et en acoustique.

Photo: Justine Latour

Photo: Justine Latour

 
GG02-2016-0339-001.jpg
 

Signature et style

Comment choisir un architecte ?

Il y a plusieurs facteurs qui nous influencent dans le choix d’un architecte. Est-ce que la décision finale ne devrait pas reposer sur l’affinité qu’on ressent pour son travail ?

Il est à la fois facile et difficile de créer le beau. Cela prend du temps, mais également du talent. Avec le temps nécessaire, je peux développer un projet d’une grande qualité.

 

Comment débute un projet ?

Le processus de conception débute en analysant la demande du client pour comprendre ce qu’il désire obtenir à travers la construction de son bâtiment.

Je visite le site parce que c’est un élément essentiel qui doit être intégré dans la composition d’un bâtiment.

J’utilise la liste des pièces et des surfaces pour construire un modèle informatique. J’obtiens un volume général que je place sur le site. Je vois alors les possibilités et les directions vers lesquelles le projet peut évoluer.

Je n’impose jamais de théorie, je cherche plutôt à obtenir une composition équilibrée à partir de ce que je vois.

Pour que le bâtiment ait une cohésion, j'essaie de rapprocher sa forme d’un carré, d’un rectangle ou d’une géométrie qui se perçoit clairement.

J'utilise des axes (couloirs droits qui se terminent par une fenêtre), la répétition d’éléments (si vous le voyez une fois, vous ne le remarquez pas, si vous le voyez deux fois, vous pourriez), la symétrie (nos corps sont symétriques, tout comme nos vêtements et la chaise dans laquelle nous nous asseyons). J'utilise les courbes pour exprimer des caractéristiques spéciales et nécessaires, comme dans les théâtres.

J'aime les hauts plafonds parce parce que cela donne un effet de grandeur. J'utilise le noir et le blanc par défaut (je les porte aussi). J’applique le rouge et l’or pour les théâtres.

J’offre une conception sur mesure et réfléchie. Je suis ancré dans le contemporain; je recherche la permanence et le lien au lieu que nous habitons.

Photo: Marc Gibert

Photo: Marc Gibert